DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Présidence de l'UE, Tony Blair en campagne, Jean-Claude Juncker se dit disponible

Vous lisez:

Présidence de l'UE, Tony Blair en campagne, Jean-Claude Juncker se dit disponible

Taille du texte Aa Aa

Tony Blair face à Jean-Claude Juncker. La bataille pour le poste de Président de l’Union européenne commence à prendre forme. Dans une interview donnée au journal français Le Monde, le Premier ministre du Luxembourg se dit disponible. Même s’il n’a pas la stature internationale de Tony Blair, Jean-Claude Juncker est considéré comme un “sage”. Actuel président de l’eurogroupe, le Luxembourgois est le doyen du Conseil européen dans le sens où il y participe depuis 1995. Jean-Claude Juncker juge que le profil de Tony Blair ne correspond pas aux caractéristiques requises pour le poste. Par exemple la Grande-Bretagne n’est même pas dans la zone euro. Les britanniques jugent Juncker bien trop fédéraliste pour le poste et font corps derrière leur ancien Premier ministre. Selon le Guardian, Gordon Brown aurait demandé à ses hauts-fonctionnaires de faire du lobbying en faveur de Blair partout en Europe. Une stratégie qui pourrait, de plus, s’avérer payante pour l’actuel chef du gouvernement britannique lors des prochaines législatives. Lundi, lors du Conseil des ministres européens des Affaires Etrangères, David Milliband a lancé la campagne : “Le Traité de Lisbonne nous donne l’opportunité et la responsabilité de jouer un rôle majeur dans le monde. Et je pense que nous avons besoin d’un dirigeant fort pour y parvenir”. L’adoption du Traité de Lisbonne n‘étant pas encore définitive, les dirigeants européens ne devraient débattre de la question qu’officieusement lors du Sommet cette fin de semaine. Blair comme Juncker ont leur détracteurs, ce qui pourrait pousser les 27 à explorer une troisième voie.