DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Prix de l'Alimentaire : Bruxelles pointe quelques idées pour corriger les inégalités dans les prix

Vous lisez:

Prix de l'Alimentaire : Bruxelles pointe quelques idées pour corriger les inégalités dans les prix

Taille du texte Aa Aa

“Il n’y a pas eu de diminution des prix de l’alimentaire malgré une chute des prix agricoles ; moi en tant que consommateur, je n’ai pas remarqué de diminution significative des produits laitiers ou des produits céréale. Certainement pas !” ; “s’il y a une baisse des prix des aliments? Non je ne trouve pas ; je trouve que tout augmente !” Des cris de détresse de consommateurs que la Commission européenne a entendu. Bruxelles a étayé ce mercredi quelques idées pour corriger les inégalités des marges de prix dans la chaîne alimentaire. Les prix de base ont baissé dans beaucoup de secteurs, comme le lait, la viande, mais cela ne s’est pas répercuté sur le panier de la ménagère.

Ce rapport souligne que souvent, agriculteurs et coopératives sont en position de faiblesse par rapport aux multinationales de l’agroalimentaire. Et c’est pourquoi la Commission préconise de renforcer les contrôles et le suivi des accord passés entre producteurs et distributeurs. Pour Dominique Michel, de la Fédération Belge de la Distribution, il faut néanmoins relativiser : “Lorsque le prix agricole baisse, le fermier reçoit moins en main. Comment se fait-il que les prix ne baissent pas aussi chez le consommateur, c’est-à-dire dans le magasin ? Et bien tout simplement parce que le prix agricole ce n’est qu’une toute petite partie du prix au consommateur.” Au final, Bruxelles propose de mettre en place un observatoire européen des prix des denrées alimentaires et ce dès l‘été prochain. La Commission recommande que tous les Etats disposent de services de comparaison des prix afin que les consommateurs puissent faire jouer au mieux la concurrence entre les distributeurs.