DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Climat et Traité de Lisbonne au coeur du sommet européen

Vous lisez:

Climat et Traité de Lisbonne au coeur du sommet européen

Taille du texte Aa Aa

Les dirigeants des 27 réunis à Bruxelles vont se concentrer sur la manière de débloquer le traité en pressant le président Tchèque de le ratifier.

À quelques semaines du sommet de Copenhague, ils devront aussi trouver un financement pour lutter contre le réchauffement climatique, et là les choses semblent mal engagées d’après ce membre de Greenpeace. “Je crois que c’est vraiment sur le fil du rasoir. Il y a des pays comme le Danemark, les Pays Bas ou la Grande Bretagne qui veulent mettre l’argent sur la table, mais d’autres comme la France, l’Allemagne ou la Pologne qui rechignent à le faire. Il faut que ces pays acceptent d’entrer dans la danse.” Autre thème concernant le traité de Lisbonne, la question du choix du futur président stable de l’Union européenne, une fonction prévue par le texte. Plusieurs noms sont cités. Celui de Tony Blair, mais aussi celui de l’actuel chef du gouvernement luxembourgeois Jean-Claude Juncker. D’après un analyste, “Tony Blair représenterait une figure forte, un dirigeant à la stature internationale pour le poste de président. Quant-à Jean Claude Juncker c’est quelqu’un qui passe plutôt comme l’homme du consensus, qui cherche l’accord avant tout. Mais d’autres noms peuvent sortir du chapeau au dernier moment.” La candidature de Tony Blair rencontre beaucoup d’opposition dans son propre pays. Pour preuve le quotidien The Times qui estime ce matin “qu’il faut quelqu’un de visionnaire pour le poste”. De son côté The independent implore les 27 de ne “surtout pas confier l’Europe à Tony Blair.”