DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Coopération sous conditions de l'Iran avec l'AIEA

Vous lisez:

Coopération sous conditions de l'Iran avec l'AIEA

Taille du texte Aa Aa

L’Iran donne enfin sa réponse à l’AIEA. Rien n’a filtré sur le contenu du texte délivré à l’Agence Internationale de l’Energie Atomique, mais d’après la presse iranienne, Téhéran aurait apporté des modifications au projet d’accord sur l’enrichissement de son uranium à l‘étranger. L’Iran souhaiterait notamment exporter sa tonne et demi d’uranium en plusieurs fois, et non envoyer 75% de ses stocks à l‘étranger avant la fin de l’année. Les négociations ont donc repris à Vienne.

“Nous voulons que nos préoccupations techniques et économiques soient prises en considération, en ce qui concerne les modalités d’approvisionnement en combustible nucléaire pour le réacteur de Téhéran”, a ainsi indiqué Ali Asghar Soltaneih, le négociateur iranien à l’AIEA. l’Agence de l’Energie Atomique va également étudier le rapport établi sur le site de Qom. Les inspecteurs de l’AIEA ont achevé leur visite de ce centre nucléaire, dont l’existence n’avait été révélée que fin septembre par les autorités iraniennes. Là encore rien n’a été divulgué sur la teneur de ce rapport. En Iran, Mahmoud Ahmadinejad continue de souffler le chaud et le froid. Devant une foule réunie à Meched dans le nord du pays, le dirigeant iranien a réaffirmer les droits de son pays à mener un programme nucléaire, tout en se disant prêt à collaborer sur le combustible, les centrales de production et la technologie.