DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Cuba: L'embargo continue de faire débat

Vous lisez:

Cuba: L'embargo continue de faire débat

Taille du texte Aa Aa

Cuba célèbre en grande pompe ses héros. Il y avait bien sûr le Che, voici maintenant Camilo Cienfuegos. L’effigie en fer de l’autre grande figure de la Révolution cubaine a été inaugurée mercredi sur la plus grande place de La Havane. L’occasion pour les autorités cubaines de dénoncer l’embargo qui pèse sur l‘île depuis 47 ans. “Pour la 18ème fois, l’Assemblée générale des Nations Unies a approuvé la résolution condamnant le blocus injuste et génocidaire que le gouvernement des Etats-Unis a imposé au peuple cubain” martèle la Première secrétaire du parti communiste.

C‘était à New York, le vote des 192 Etats-membres de l’ONU est sans appel : 187 voix pour, trois contre et deux abstentions. Les Etats-Unis et Israël se sont opposés à lever l’embargo économique imposé depuis 1962. Le chef des intérêts cubains aux Etats-Unis déplore ses effets dévastateurs: “ L’embargo affecte la vie quotidienne des Cubains, des enfants, des femmes, des personnes âgées, et des hommes. Il n’y a pas de secteurs économiques ou sociaux qui ne soient affectés par ce blocus.” Exemple dans cette usine de La Havane. Ici on est censé remettre en état de marche les trains défectueux mais pas facile de trouver les pièces nécessaires justement à cause de l’embargo. “Il y a des locomotives pour lesquelles nous n’avons pas trouvé de pièces explique le patron de l’usine. Nous avons cherché dans tout le pays et dans trois autres pays. Alors nous avons dû démonter des locomotives pour prendre des pièces pour que d’autres puissent continuer à rouler.” Le président Obama a engagé une politique de dégel en direction de Cuba. Mais avant d’aller plus loin, il attend des gestes forts sur les droits de l’homme.