DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Berlin se dit blanchi par l'OTAN après une attaque controversée en Afghanistan

Vous lisez:

Berlin se dit blanchi par l'OTAN après une attaque controversée en Afghanistan

Taille du texte Aa Aa

Le 4 septembre à Kunduz, dans le nord de l’Afghanistan, l’aviation allemande a bombardé deux camions-citernes tombés entre les mains des talibans, faisant près de 100 morts dont 30 civils.

Une attaque critiquée par divers Etats européens mais défendue par l’inspecteur général de l’armée allemande : “Le comportement habituel de l’ennemi nous a amené, selon moi, à une évaluation correcte. A ce moment là, l’attaque aérienne était la mesure militaire appropriée”, explique le Général Wolfgang Schneiderhan. L’Etat major allemand s’est toujours justifié en disant qu’il avait l’obligation de protéger ses hommes d’une éventuelle attaque des talibans. Une explication qui ne convainc pas bon nombre de ressortissants allemands. La majorité de la population souhaite le retrait d’Afghanistan des 4200 militaires qui y sont déployés.