DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'épidémie de grippe A H1N1 affole les autorités ukrainiennes et la population

Vous lisez:

L'épidémie de grippe A H1N1 affole les autorités ukrainiennes et la population

Taille du texte Aa Aa

En 24 heures, le gouvernement ukrainien a mis en place des mesures de précaution drastiques. Officiellement 48 personnes sont mortes des complications de la grippe H1N1 ou d’autres graves affections respiratoires virales. 150 000 personnes sont malades. Les établissements scolaires ont été fermées, les rassemblements publiques interdits et les déplacements à l’intérieur du pays restreints pour trois semaines. Le président Viktor Ioutchenko, qui a rencontré les gouverneurs des régions de l’ouest (les plus touchées du pays), a expliqué que des laboratoires de dépistage allaient être ouverts rapidement dans différentes régions.

Saisie de panique, la population de ces régions s’est ruée dans les pharmacies pour acheter des masques et des antiviraux. Dans plusieurs villes, les habitants se plaignent: “Il n’y a plus de médicaments dans les pharmacies. Personne ne savait que cette épidémie allait arriver? Les enfants sont malades. Les gens âgés sont malades. Il n’y a même plus de paracétamol en pharmacie.” Même dans la capitale Kiev, masques et antiviraux sont devenus quasiment introuvables. Le gouvernement a annoncé la fabrication d’un million de masque par jour pour satisfaire la demande. L’Ukraine vient de mettre en place un dispositif unique en Europe.