DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La grippe A en Ukraine provoque l'inquiétude des pays voisins


Ukraine

La grippe A en Ukraine provoque l'inquiétude des pays voisins

Les pays voisins de l’Ukraine ont adopté des mesures préventives aux frontières. Ainsi aux points de passage entre la Roumanie et l’Ukraine, les policiers ont enfilé gants et masques pour ne pas contracter le virus H1N1.

De son côté, la Slovaquie a commencé à limiter la circulation frontalière. Les autorités slovaques déconseillent à leurs ressortissants de se rendre chez le voisin ukrainien.

Inquiète aussi, la Pologne a demandé à l’Union européenne d’agir pour éviter que les foyers de grippe en Ukraine ne s‘étendent vers le reste de l’Europe. Le gouvernement ukrainien a chiffré à près de 80, le nombre de décès liés de près ou de loin au virus H1N1. C’est dans la partie ouest du pays que l‘épidémie semble galoper. On parle de plus de 200 000 personnes affectées. Les autorités comptent acquérir près d’un million de doses de Tamiflu, censé traiter la grippe.

En Italie, le gouvernement s’efforce de rassurer ses concitoyens. A ce jour, dix-sept cas mortels ont été enregistrés dans la péninsule. Pour le ministre de la Santé, ce chiffre est à mettre en perspective avec les quelques 8 000 personnes décédées l’an dernier à cause de la grippe saisonnière. Le mouvement d’inquiétude n‘épargne pas la Turquie, soumise aussi à des décès liés au virus H1N1. Le gouvernement turc vient de lancer une grande campagne de vaccination, qui va concerner, dans un premier temps, les personnels de santé.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Procès Karadzic: Ira, ira pas ?