DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Hamid Karzaï : "un second tour de l'élection présidentielle aurait été meilleur pour l'Afghanistan"

Vous lisez:

Hamid Karzaï : "un second tour de l'élection présidentielle aurait été meilleur pour l'Afghanistan"

Taille du texte Aa Aa

Proclamé vainqueur du scrutin par défaut hier, le président afghan Hamid Karzaï a regretté que son rival ait jeté l‘éponge. Il a tenu sa première conférence de presse à Kaboul en tant que chef d‘état réélu.

Il a promis un gouvernement d’ouverture et une éradication de la corruption en soulignant qu’elle avait “sali l’Afghanistan et son gouvernement”.

Une promesse qui répond aux pressions de la communauté internationale. Le secrétaire général de l’Onu, en visite à Kaboul hier, a estimé que le nouveau président devait “dorénavant rapidement former un gouvernement qui sera soutenu à la fois par le peuple afghan et la communauté internationale”. Le rival d’Hamid Karzaï, Abdullah Abdullah, est peut-être le seul qui sort renforcé de ce long processus électoral controversé. Il a décidé dimanche de ne pas participer au second tour après que ses conditions pour limiter les fraudes massives ont été refusées.

En ce faisant, il a affaibli la victoire de son adversaire. Car la réélection d’Hamid Karzaï restera associée à un scrutin entaché de fraudes massives, marqué par un taux de participation faible -38,7% et une commission électorale dite indépendante, soupçonnée par l’opposition d‘être pro-Karzaï.