DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Afghanistan : Abdullah conteste la réélection du président Karzaï

Vous lisez:

Afghanistan : Abdullah conteste la réélection du président Karzaï

Taille du texte Aa Aa

Le principal leader de l’opposition afghane juge illégitime le pouvoir en place à Kaboul.

Trois jours après s‘être retiré du second tour de la présidentielle, l’ex-ministre des affaires étrangères, le docteur Abdullah Abdullah, a qualifié d’illégale la réélection d’Hamid Karzaï, validée hier par la Commission électorale indépendante. Il accuse cette dernière de parti pris en faveur du président sortant, qui en a nommé le chef. De quoi compromettre les espoirs de voir l’Afghanistan sortir de la crise politique qui paralyse le pays depuis plus de deux mois. En niant la légitimité de Karzaï, Abdullah Abdullah tourne aussi le dos à l’appel lancé hier par la communauté internationale à la formation d’un gouvernement réunissant tous les candidats à la présidentielle. A l’instabilité politique s’ajoute une insécurité croissante. Aujourd’hui dans la province d’Helmand, cinq soldats britanniques ont été tués quand un policier afghan a ouvert le feu sur leur convoi à un barrage routier. Ces décès portent à 229 morts les pertes britanniques en Afghanistan depuis le début de l’intervention militaire en 2001. Une intervention de plus en plus impopulaire en Grande-Bretagne.