DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Téhéran et Damas démentent avoir affrêté des armes pour le Hezbollah

Vous lisez:

Téhéran et Damas démentent avoir affrêté des armes pour le Hezbollah

Taille du texte Aa Aa

L’armée israélienne a intercepté mercredi un navire battant pavillon d’Antigua, à 180 km des côtes de l’Etat hébreu. A son bord, des centaines de tonnes d’armes.

Explications du numéro deux des forces navales israéliennes, Ran Ben-Yehuda : “Le carnet de navigation du cargo montre clairement que le navire est parti d’Iran pour rejoindre la Syrie. Ce cargo est une nouvelle preuve des efforts continus de l’Iran pour soutenir la terreur en ignorant les résolutions de l’ONU”. Selon Israël ces armes étaient destinées au Hezbollah, soutenu par Téhéran et Damas. Mais, selon le chef de la diplomatie syrienne, le soutien apporté au mouvement chiite libanais est purement moral. “Ce navire ne transportait pas d’armes iraniennes en Syrie. Il transportait des biens iraniens vers la Syrie”, affirme Walid Mouallem. Ce n’est pas la première fois qu’Israël intercepte une telle cargaison. En 2002, Tsahal avait découvert 50 tonnes d’armes sur un navire, le Karine A, qui aurait appartenu à l’Autorité palestinienne.