DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ukraine : Une épidémie s'invite dans la campagne pour la présidentielle

Vous lisez:

Ukraine : Une épidémie s'invite dans la campagne pour la présidentielle

Taille du texte Aa Aa

Une virulente épidémie de maladies repiratoires a failli faire annuler le match de foot prévu mercredi à Kiev. Les autorités ukrainiennes ont fini par autoriser la rencontre du Dynamo contre l’Inter de Milan, distribuant des masques aux spectateurs.

Les grands rassemblements sont déconseillés et les pharmacies prises d’assaut après la mort de 86 personnes, dont 5 décès dus à la grippe A, depuis 3 semaines. Pour se soigner, certains n’hésitent pas à franchir la frontière pour aller en Hongrie et se fournir en masques et antiviraux. Les virus qui touchent l’Ukraine, et plus particulièrement l’ouest du pays, ont déjà contaminé un demi million de personnes. Un phénomène qui est devenu le thème central de la campagne pour la présidentielle du 17 janvier. Les différents partis n’hésitent pas distribuer des masques en même temps que leur programme. L’actuel chef de l’Etat, Viktor Iouchtchenko, a même accusé sa Première ministre, Ioulia Timochenko, de négligence criminelle pour avoir organisé un meeting alors que les rassemblements sont déconseillés. Soulignons que les anciens alliés de la révolutions orange sont tous les deux candidats à la magistrature suprême.