DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les pirates somaliens lancent un double ultimatum de 48h au gouvernement espagnol

Vous lisez:

Les pirates somaliens lancent un double ultimatum de 48h au gouvernement espagnol

Taille du texte Aa Aa

Ils menacent d’exécuter trois marins sur les trente-six qu’ils retiennent en otage depuis le 2 octobre dernier, date où ils ont séquestré le thonier espagnol Alakrana au large des côtes somaliennes.

Ils exigent de Madrid, la libération et le renvoi de deux pirates somaliens. Ces derniers sont actuellement jugés dans la capitale espagnole. Ils veulent aussi le versement d’une rançon de 3 millions d’euros. L’affaire fait la Une de l’actualité ibérique et les déclarations du commandant du thonier ont renforcé la pression sur le gouvernement Zapatero qu’il accuse de ne pas se préoccuper de la vie des otages. “Ils ont pris trois membres de notre équipage et ont lancé un ultimatum de deux jours, si, au bout de deux jours, rien n’indique que les deux somaliens ont été renvoyés ici, ils les tueront et en prendront immédiatement trois autres ou mieux encore ils en tueront trois autres au hasard ! Que puis-je dire de ce gouvernement qui préfère garder deux pirates et sacrifier trente-six marins ?” Carme Chacon, la ministre espagnole de la défense exclu la libération des deux pirates et elle contre-attaque : “Nous comprenons parfaitement la préocupation et l’inquiétude des familles de marins de l’Alakrana. Mais les pirates utilisent non seulement la détention de l‘équipage, mais aussi l’angoisse de ses familles, pour tenter d’atteindre leur objectif criminel”. Dans la plupart des ports de pêche espagnols, c’est l’inquiétude qui prévaut mais aussi la solidarité vis-à-vis de l‘équipage pris en otage depuis plus d’un mois.