DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Pas de gouvernement d'unité nationale au Honduras

Vous lisez:

Pas de gouvernement d'unité nationale au Honduras

Taille du texte Aa Aa

N’en déplaise aux supporters du président déchu Manuel Zelaya, leur leader n’a pas réussi à se faire réintégrer à la présidence du pays comme il le souhaitait.

Roberto Micheletti, son adversaire et remplaçant de fait depuis quatre mois, a formé un gouvernement de son côté… Pour certains, c’est le coup d‘état qui continue : “Les états sud-américains et les Etats-Unis ne font rien, déclare cet homme, alors si ça continue comme cela, nous allons les considérer comme complices du coup d‘état”. La semaine dernière, sous l‘égide de diplomates américains, un accord a été signé entre les deux camps qui prévoyait la formation d’un cabinet composé de ministres des deux bords. Mais hier soir Micheletti a annoncé la formation d’un gouvernement ne comprenant que ses hommes à lui, replongeant ainsi le Honduras dans une crise dont il venait d’avoir une chance de sortir. Toujours réfugié à l’ambassade du Brésil après son retour au Honduras il y a un mois et demi, Manuel Zelaya attend toujours son heure… Des élections présidentielle et législative sont toujours prévues pour le 29 novembre.