DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le G20 finances fixe un calendrier pour la surveillance mutuelle de ses économies avec le FMI comme arbitre

Vous lisez:

Le G20 finances fixe un calendrier pour la surveillance mutuelle de ses économies avec le FMI comme arbitre

Taille du texte Aa Aa

Les grands argentiers réunis depuis vendredi soir à St Andrews en Ecosse ont décidé de maintenir les politiques de soutien alors que les signes de reprise restent fragiles tant en Europe qu’aux Etats-Unis où le chômage est au plus haut.

Alistair Darling, le ministre britannique des finances a rappelé que “lui et ses collègues s‘étaient mis d’accord pour renforcer leur coopération, au point d’accepter un droit de regard de leurs partenaires sur la façon dont ils gèrent leurs économies. C’est le FMI qui assurera le rôle d’arbitre de cette surveillance multilatérale. Il appartiendra aussi au Fonds Monétaire International d‘étudier la possibilité d’introduire ou non une taxe sur les transactions comme l’a proposé le premier ministre Brown”. Dominique Strauss-Khan, le directeur général du FMI a précisé qu’une telle taxe serait davantage une “assurance contre la crise” qu’une véritable taxe sur les transactions. Il a aussi appelé le G20 à lutter contre les déficits, à poursuivre la réforme du système financier car les conditions financières mondiales restent “loin de la normale” et les “banques sont encore fragiles car sous-capitalisées”. Concernant, le financement de la lutte contre le réchauffement climatique qui sera au coeur de la conférence de Copenhague le mois prochain, le G20 se borne a de bonnes intentions. Il n’y a toujours pas d’accord en son sein. La semaine dernière, l’Union européenne avait proposé une enveloppe mondiale de 100 milliards d’euros par an entre 2013 et 2020 mais sans préciser sa contribution.