DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Manifestation en Espagne en solidarité avec les marins otages de l'Alakrana en Somalie

Vous lisez:

Manifestation en Espagne en solidarité avec les marins otages de l'Alakrana en Somalie

Taille du texte Aa Aa

Malgré une pluie battante, ils sont venus exprimer leur solidarité avec leurs pêcheurs retenus en otage en Somalie

Nous sommes à Bermeo au pays basque espagnol d’où vient la plupart de l‘équipage de l’Alakrana. Un thonier espagnol séquestré avec ses trente-six marins par des pirates au large des côtes somaliennes depuis le 2 octobre dernier. Seize d’entres eux sont espagnols. Parmi eux, il y a le mari de cette femme qui appelle la classe politique à la responsabilité : “Nous avons besoin que tout le monde soit uni, que les politiques ne se divisent pas, qu’ils n’essayent pas de récupérer ce sujet mais qu’au contraire ils se mobilisent pour faire rentrer immédiatement ces pêcheurs”. D’autres manifestations ont également eu lieu en Galice d’où sont aussi originaires certains marins. Le ministre espagnol des affaires étrangères, Miguel Angel Moratinos a rappelé que “la voie diplomatique était la meilleure pour parvenir à une solution”. A cette fin, l’ambassadeur espagnol au Kenya est attendu ce dimanche en Somalie pour poursuivre les négociations avec les pirates. En attendant, ce frère de l’un des marins otages et lui-même, membre de l‘équipage de l’Alakrana estime que “le retour de ces compagnons sera difficile et que ces derniers resteront traumatisés”. Il y a eu une brusque montée de pression vendredi dans les négociations. Les pirates ont menacé de tuer trois de leurs trente-six otages si deux des leurs, actuellement jugés à Madrid n‘étaient pas renvoyés en Somalie. Ils exigent également le versement d’une rançon ce que refuse le gouvernement Zapatero qui les accuse de “monnayer l’angoisse des familles pour parvenir à leurs fins”.