DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Chacun à leur manière, les Européens ont fêté la chute du mur

Vous lisez:

Chacun à leur manière, les Européens ont fêté la chute du mur

Taille du texte Aa Aa

Il n’y a pas qu’en Allemagne que la chute du mur de Berlin est célébrée. La France, réticente à la réunification sous Mitterand en 1989, a voulu communier avec le peuple allemand en marquant cette date anniversaire. Lundi soir, 27 violoncellistes européens ont joué dans des stèles symbolisant des fragments du mur place de la Concorde à Paris. Un spectacle grandiose inspiré du concert improvisé de Rostropovitch il y a 20 ans devant le mur… Puis l’hymne européen a retenti dans la capitale française.

En Pologne, à Varsovie, ce 9 novembre 2009, des étudiants ont érigé un mur et l’ont peint. Une oeuvre éphémère pour un travail de mémoire indispensable affirme la jeune Agnieszda Adamska qui n’avait que huit mois lorsque le mur de Berlin est tombé. Pour elle, qui n’a connu que “ce nouvel ordre mondial, il s’agissait de célébrer le fait de vivre dans un monde libre”. Les étudiants polonais ont ensuite détruit leur mur de 8 mètres de longueur et de 3 mètres 60 de hauteur avec une joie visible… En Belgique, place du Luxembourg à Bruxelles, une reproduction du poste de contrôle du “Checkpoint Charlie” a été installée pour commémorer les 20 ans de la chute du mur. Il restera en place jusqu’au 29 novembre. Ce check point a incarné durant des années la division de Berlin en secteurs occidentaux et soviétique. Très symbolique, sur l‘île de Chypre, à Nicosie, capitale encore divisée aujourd’hui, des enfants brandissant des ballons aux couleurs de l’Europe sont venus fêter la chute du mur de Berlin dans la rue Ledra, un puissant symbole de la partition de l‘île …