DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Un membre du gouvernement italien soupçonné de liens avec la mafia napolitaine

Vous lisez:

Un membre du gouvernement italien soupçonné de liens avec la mafia napolitaine

Taille du texte Aa Aa

Un mandat d’arrêt a été délivré à l’encontre du sous-secrétaire d’Etat italien à l’Economie et député Nicola Cosentino. Poru qu’il soit effectif, il faut désormais que la Chambre des députés lève son immunité parlementaire.

Nicola Cosentino est accusé d’avoir traité avec un clan de la Camorra, la mafia napolitaine, au sujet des décharges clandestines d’ordures en Campanie.

Ce scandale a accentué le malaise au sein du gouvernement italien, déjà divisé sur l’attitude à adopter face aux démêlés judiciaires du Premier ministre Silvio Berlusconi.

“Cette fois, le Parti du Peuple de la Liberté devrait être reconnaissant envers les juges, parce que grâce à eux ils ne se retrouvent pas dans une mauvaise position” explique un député de l’opposition. “Le PDL allait au devant d’ennuis en proposant un candidat qui a maille à partir avec la justice”. Nicola Cosentino, qui dirige le parti de Berlusconi dans la région de Naples et qui était pressenti pour diriger la région en cas de victoire lors des prochaines élections, a démenti les allégations. Les juges s’appuient sur les témoignage de plusieurs anciens mafieux repentis.

Le magazine l’Esspresso dénonce depuis plus d’un an la “Cosentino Connection”. Nicola Cosentino risque jusqu‘à 10 ans de prison pour ces liaisons dangereuses.