DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

France : la polémique sur le "droit de réserve" des gagnants du Goncourt enfle

Vous lisez:

France : la polémique sur le "droit de réserve" des gagnants du Goncourt enfle

Taille du texte Aa Aa

La polémique enfle en France après les propos d’un député du parti au pouvoir sur la romancière Marie N’Diaye et lauréate du prix Goncourt. Polémique que le ministre de la Culture a refusé d’arbitrer. Eric Raoult a jugé insultant que l‘écrivaine dise dans une interview datant du mois d’août que la France de Nicolas Sarkozy était monstrueuse. Marie Ndaye avait également déclaré qu’elle trouvait “détestable l’atmosphère de flicage”. Le député a évoqué un devoir de réserve. “Lorsque l’on dit que la France de Nicolas Sarkozy, c’est monstrueux, lorsque l’on dit que la droite, c’est la mort, c’est très grave. Et puis, je crois que la liberté d’expression, ce n’est pas la liberté d’agression”.

Des écrivains et des membres de l’Académie Goncourt ont rejeté l’idée de droit de réserve du député tandis que la gauche condamnait une volonté de censure. “Le dévoir de réserve des écrivains n’existe pas, il n’a jamais existé et dans un pays démocratique, il n’existera jamais”, soulignait Bernard Pivot. Critiqué en octobre dans l’affaire Polanski, entre autres, le ministre de la Culture Frédéric Mitterand a pris ses distances et a déclaré qu’il ne voulait pas entrer dans la polémique.