DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La communauté internationale hésite à envoyer des troupes en Afghanistan


Afghanistan

La communauté internationale hésite à envoyer des troupes en Afghanistan

Envoyer ou pas des troupes supplémentaires en Afghanistan ? Les Etats-Unis hésitent, et au sein même de l‘équipe Obama, on est réticent. L’ambassadeur américain à Kaboul en tête. Karl Eikenberry a exprimé ses doutes au sujet du président afghan, dénonçant la corruption dans son gouvernement. Il estime que l’envoi massif de troupes ne ferait que renforcer la dépendance du pouvoir afghan qui n’a pas démontré ses capacités ou sa volonté d’agir.

Mêmes critiques du côté de l’Allemagne. Le ministre de la Défense fraîchement élu, Karl-Theodor zu Guttenberg a fait une visite surprise à Kaboul, son premier déplacement dans un pays où sont stationnés 4000 soldats de la Bundeswehr. A son tour, Karl-Theodor zu Guttenberg a mis la pression sur le président Karzaï, pour qu’il engage des réformes concrètes et efficaces. La communauté internationale lui reproche de ne pas faire assez pour rendre son pays et ses forces de sécurité autonomes. “Je sais que nous allons avoir besoin de plus de formateurs et de plus de ressources pour notre mission de formation, a déclaré Anders Fogh Rasmussen, le secrétaire général de l’Otan. Nous avons besoin de ce que j’appellerai un nouveau contrat entre la communauté internationale et le gouvernement de Kaboul pour parvenir à une meilleure gouvernance.” Est-ce en envoyant encore des soldats que l’on sortira du bourbier afghan ? Le commandement de l’Otan en Afghanistan réclame 40 000 soldats américains supplémentaires, pour appuyer plus de 100 000 militaires étrangers déjà sur place.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

L'ambassadeur américain à Kaboul est contre l'envoi de troupes supplémentaires