DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

General Motors veut une aide publique pour les restructuration de sa filiale allemande Opel

Vous lisez:

General Motors veut une aide publique pour les restructuration de sa filiale allemande Opel

Taille du texte Aa Aa

Le sujet est très sensible d’un point de vue politique depuis que General Motors est revenu sur sa décision de vendre Opel à l‘équipementier austro-canadien Magna, provoquant la colère de Berlin, mais le constructeur américain n’en démord pas : “la restructuration de Opel nécessite la participation et l’engagement financier de tous les actionnaires, y compris le personnel et les Etats”; a déclaré le directeur financier de GM.