DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Renvoyés sur les bancs de l'opposition,le SPD tente de recoller les morceaux

Vous lisez:

Renvoyés sur les bancs de l'opposition,le SPD tente de recoller les morceaux

Renvoyés sur les bancs de l'opposition,le SPD tente de recoller les morceaux
Taille du texte Aa Aa

Le congrès des sociaux-démocrates allemands, qui s’ouvre ce vendredi à Dresde, désignera notamment son nouveau président. Sigmar Gabriel devrait succéder à Franz Münterfering à un poste sensible, occupé par 7 personnes différentes ces 10 dernières années.

Agée de 39 ans, Andrea Nahles vise, elle, le poste de secrétaire général. Reste à savoir quelles sont les aspirations des nouveaux leaders : “Le SPD doit être plus fort afin d’offrir des réponses et de redonner confiance aux citoyens, afin qu’ils puissent à nouveau croire que nous trouverons des solutions. Nous vivons une période qui demande des réponses sociales-démocrates. Mais lors des élections, les gens n’ont pas cru que nous ferions réellement ce que nous disions”, conclu Sigmar Gabriel. Après 11 ans au pouvoir, le SPD est tombé à 23 % des suffrages lors du scrutin du 27 septembre contre près de 34% en 2005. Longtemps dominé par sa branche conservatrice, le parti tente à présent de renouer avec l‘électorat de gauche.