DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Irak : l'armée britannique de nouveau accusée d'exactions (presse)

Vous lisez:

Irak : l'armée britannique de nouveau accusée d'exactions (presse)

Taille du texte Aa Aa

L’armée britannique une fois de plus sur la sellette pour des exactions à l’encontre de détenus en Irak.

C’est le quotidien the Independent qui révèle l’affaire. Le ministère britannique de la Défense a ouvert une enquête. Pour la première fois, des femmes soldats sont accusées d’avoir participé à des violences physiques et sexuelles sur des prisonniers : décharges électriques, nudité imposée et humiliations en tous genre… “Comme le dit à juste titre le Premier ministre, il ne s’agit pas de faits mais d’allégations, a commenté Phil Shiner, avocat des plaignants. Elles doivent cependant être questionnées par un juge, en public, pour faire en sorte que cela ne se reproduise plus.” Le gouvernement de Gordon Brown a retiré presque tous les effectifs militaires britanniques du bourbier irakien. Seule une centaine d’instructeurs de la marine sont encore en poste dans le sud. Leur retour est prévu dans un an. Ces nouvelles révélations viennent douloureusement rappeler les exactions commises par les soldats américains dans la prison d’Abu Graïb, à Bagdad, et ajoutent à l’impopularité de la mésaventure irakienne.