DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le Kosovo un an et demi après l'indépendance

Vous lisez:

Le Kosovo un an et demi après l'indépendance

Taille du texte Aa Aa

Le 17 février 2008 a été un grand jour pour la majorité de la population du Kosovo. Les autorités de Pristina déclarait alors l’independance après deux décénies de combat. Combat sanglant, d’abord, contre les forces serbes de feu Slobodan Milosevic, combat politique ensuite, mais avec l’appui des Etats-Unis et de l’Union européenne.

19 mois plus tard, l’indépendance du Kosovo a été reconnue par 63 pays sur les 192 qui siègent à l’assemblée générale des Nations Unies. Et malgré la pression de Bruxelles, cinq des 27 pays membres de l’UE ne reconnaissent toujours pas le nouvel Etat. La Serbie a trouvé en l’Espagne un solide allié dans la lutte contre cette indépendance du Kosovo. Un appui que Belgrade compte capitaliser avec ceux de la Russie et de la Chine lors du procès à la Cour internationale de Justice de La Haye. A partir du premier décembre, elle examinera la légalité de la déclaration unilatérale d’indépendance du Kosovo. Le pays compte un peu plus de deux millions d’habitants, dont 100 000 Serbes et 40 000 appartenant à d’autres minorités. Les tensions ethniques restent vives, mais la présence des forces internationales a permis un calme relatif depuis l’indépendance. Sur le terrain se trouvent environ 1 600 élèments d’Eulex, la force civile de l’Union Européenne et quelques 14 000 soldats de la KFOR, la force militaire de l’OTAN. Ces deux missions travaillent dans le cadre de la résolution 1244 du conseil de sécurité des Nations Unies. Mais l’indépendance n’a pas encore porté ses fruits sur le plan économique. Près de la moitié de la population n’a pas de travail, la plupart des jeunes, et le revenu annuel par habitant est de 1800 euros. Des conditions qui favorisent l‘émigration des élites. Le Kosovo souffre de la faible formation technique de la main-d’oeuvre et dépend de l’aide budgétaire extérieure. Le petit commerce et le bâtiment sont les activités les plus importantes d’un pays affecté par toute une économie parallèle.