DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Municipales au Kosovo

Vous lisez:

Municipales au Kosovo

Taille du texte Aa Aa

Les dés sont jetés au Kosovo. Le dépouillement des urnes est en cours dans les 36 localités où se tenaient ce dimanche les premières municipales depuis la proclamation de l’indépendance en février 2008.

Grande inconnue de ce scrutin : la participation de la minorité serbe, qui représente 6 % de la population. Nombre de ses membres sont allés voter à Stripze, une enclave serbe du sud. “Je crois que nous, les Serbes, devrions avoir un maire serbe dans cette municipalité, explique Dalibor Jevtic résident serbe de Strpce, et c’est la seule raison pour laquelle je suis venu voter.” A Mitrovica, la ville divisée du nord, les Serbes semblent avoir été plus sensibles à l’appel de Belgrade au boycott. “Les serbes qui vont voter – c’est une catastrophe ! ils sont pires que les albanais, vous entendez ! S’ils ne défendent pas les intérêts serbes, et s’ils ne voient pas l’objectif serbe, alors ça ne sert à rien de parler d’eux,” commentait un habitant serbe. Au total, un million et demi d’inscrits étaient appelés aux urnes. Un scrutin à valeur de test démocratique. Un second tour est prévu dans un mois. Ce dimanche, le premier ministre Kosovar, Hashim Thaci, a accompli son devoir de citoyen à Pristina. Il en a profité pour de nouveau appeler albanais et serbes à participer en masse. Son Parti démocratique du Kosovo est une des principales formations en lice.