DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'agriculture, une solution pour lutter contre la faim pas assez utilisée

Vous lisez:

L'agriculture, une solution pour lutter contre la faim pas assez utilisée

Taille du texte Aa Aa

Le développement de l’agriculture, ce serait une vraie réponse à la faim dans le monde, de l’avis de plusieurs experts et ONG. En effet, 75% des personnes qui ne mangent pas à leur faim dans les pays en voie de développement vivent dans des zones rurales. Il y a donc un potentiel non exploité. Les Etats qui ont d’ailleurs le plus de succès dans la lutte contre la dénutrition ont fait de véritables investissements dans le secteur agricole.

Paradoxalement, l’aide internationale apportée aux pays pauvres en matière agricole n’a pas cessé de diminuer depuis trente ans. Elle est tombée à seulement 3,5% en 2004, avant de remonter petit à petit. Beaucoup de raisons peuvent expliquer cette chute. Les pays donateurs ont préféré donner la priorité à une aide dans le domaine social. Plus récemment, la crise économique mondiale a obligé la plupart d’entre eux à se recentrer sur leurs propres problèmes financiers. De plus, la défense de l’environnement a fini par l’emporter sur le développement agricole, jugé par certains comme une cause de pollution. Conséquence, l’objectif de réduire de moitié le nombre de personnes souffrant de la faim dans le monde est loin d‘être atteint. Elles sont plus d’un milliard actuellement. Face à l’urgence, la FAO appelle la planète à augmenter sa production agricole de 70% d’ici à 2050, afin de pouvoir nourrir plus de 9 milliards d’habitants. Il faudrait pour cela un investissement de près de 30 milliards d’euros par an contre seulement 5 actuellement. La partie est loin d‘être gagnée. Dans le projet de déclaration finale du sommet de la FAO, aucune somme nécessaire au développement de l’agriculture n’apparaît.