DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Une assiette vide au sommet de la FAO ?

Vous lisez:

Une assiette vide au sommet de la FAO ?

Taille du texte Aa Aa

Silvio Berlusconi, seul dirigeant du G8 présent à Rome pour le sommet de la FAO, une absence qui fait dire aux commentateurs qu’il ne sortira rien de ce sommet de lutte contre la faim dans le monde.

En juillet dernier, le G8 s‘était pourtant engagé à mobiliser 20 milliards de dollars sur trois ans. Aujourd’hui où en est cette promesse ? Pour Ban Ki-Moon, le secrétaire général de l’ONU, l’alimentation doit être un “droit de base”. “Nous devons assurer des filets de sécurité pour ceux qui n’ont pas les moyens de manger. Nous devons transformer le développement de l’agriculture, les marchés et la manière de distribuer la nourriture. Nous devons effectuer ces changements sur la base d’une compréhension approfondie. C’est la seule façon d’atteindre en 2015 les objectifs de développement du millénaire.” On est loin de l’objectif de réduire de moitié le nombre de personnes souffrant de la faim. Aujourd’hui elles sont plus d’un milliard. Face à l’urgence, la FAO appelle la planète à augmenter sa production agricole de 70% d’ici 2050 afin de pouvoir nourrir plus de 9 milliards d’habitants. Il faudrait pour cela un investissement de près de 30 milliards d’euros par an contre seulement 5 actuellement. Il ne sera donc pas facile d’arracher aux dirigeants de la planète un tel engagement financier pour aider les pays les plus démunis à devenir autosuffisants en matière alimentaire.

Le projet de déclaration finale se contenterait d’une simple promesse très générale d’injecter plus d’argent dans le développement de l’agriculture.

C’est pourquoi les ONG parlent déjà d’un gaspillage de temps et d’argent.