DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Soulagement des proches de l'équipage de l'Akrana après 47 jours d'angoisse

Vous lisez:

Soulagement des proches de l'équipage de l'Akrana après 47 jours d'angoisse

Taille du texte Aa Aa

Le soulagement des familles de marins du thonier espagnol Alakrana après 47 jours d’angoisse était palpable ce mardi. Les 36 membres d‘équipage, capturés par des pirates dans le Golfe d’Aden il y a plus d’un mois, ont été libérés. Une rançon de plus de 2 millions et demi d’euros a été versée. Le navire est actuellement en route vers les Seychelles où il devrait accoster demain.

La soeur de l’un des marins avoue qu’elle ne s’attendait pas que ses proches soient relâchés ce mardi. “Nous nous étions fixé une date limite et gardions le silence de façon à laisser les autorités travailler”, conclut-elle. Le navire avait été intercepté le 2 octobre à plus de 550 km au large des côtes somaliennes. Il a ensuite été retenu dans le port d’Harardhere, une ville côtière située à 300 km au nord de la capitale Mogadiscio. Une prise d’otage à l’issue heureuse, à la grande satisfaction du chef du gouvernement espagnol. “Le bateau de pêche Alakrana vogue vers des eaux plus sûres. Tous les membres de l‘équipage sont sains et saufs”, s’est félicité Jose Luis Zapatero. Quant aux deux pirates présumés interpellés par la marine espagnole, et qui auraient participé à l’attaque contre l’Alakrana, ils ont été inculpés de 36 délits. Les suspects pourraient être rapatriés en Somalie après leur procès.