DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Deux nouveaux visages pour incarner l'Europe

Vous lisez:

Deux nouveaux visages pour incarner l'Europe

Taille du texte Aa Aa

On s’attendait à un interminable sommet au cours duquel les dirigeants européens étaleraient leurs divisions. Il n’en a rien été. Réunis en sommet, les Vingt-sept se sont d’emblée mis d’accord sur deux noms pour pourvoir les postes de hauts responsables européens en jeu, le premier étant Herman Van Rompuy. L’actuel chef du gouvernement belge deviendra en janvier le premier président à plein temps du Conseil européen.

“Il y a eu beaucoup de débats sur le profil du futur président du Conseil européen mais seul un profil est possible et c’est celui du dialogue, de l’unité et de l’action”, a-t-il martelé. L’autre personnalité choisie, c’est Catherine Ashton. La commissaire européenne en charge des affaires commerciales hérite du poste de Haut représentant européen aux pouvoirs renforcés. Théoriquement, un véritable chef de la diplomatie pour l’Europe. “Pour moi, travailler à la fois avec le Conseil et avec la Commission sera un défi. Etre la première sera un défi. J’ai été la première femme britannique commissaire, la première femme commissaire au Commerce, et je suis aussi fière d‘être la première femme Haut représentant de l’Europe”, a-t-elle expliqué. Catherine Ashton doit encore obtenir le feu vert du Parlement européen pour être confirmée à ce poste. Tous deux peu connus du public européen, ils devront à présent faire mentir les mauvaises langues qui estiment qu’ils ont été choisis pour leur profil consensuel, et surtout pour ne pas faire trop d’ombre aux pouvoirs nationaux.