DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Eradiquer la corruption en Afghanistan, l'énorme défi d'Hamid Karzaï

Vous lisez:

Eradiquer la corruption en Afghanistan, l'énorme défi d'Hamid Karzaï

Taille du texte Aa Aa

Il a promis de “mettre fin à la culture de l’impunité dans son pays”, Hamid Karzaï a été investi une nouvelle fois et pour cinq ans à la tête de l’Afghanistan.

Si l’Otan l’a félicité pour son second mandat, il a également appelé le nouveau président afghan à éradiquer la corruption. Sur ce point, Hamid Karzaï va devoir mettre les bouchées doubles car, selon Transparency International, la corruption s’est considérablement aggravée ces dernières années. Et l’organisation de publier dernièrement un classement dans lequel l’Afghanistan arrive en avant-dernière position de l’indice annuel de perception de la corruption, juste devant la Somalie. Hamid Karzaï sera-t-il capable de redresser la barre ? Son ex-adversaire, le Docteur Abdullah en doute. Selon lui, “la corruption est tellement ancrée que ce serait un défi pour n’importe quel gouvernement et pour ceux qui ont gouverné ces dernières années la question de la corruption reste énorme”. Au moment même où débutait la cérémonie d’investiture du président Karzaï, deux soldats américains ont été tués dans un attentat, dans le sud du pays. Ces décès portent à près de 500 le nombre de militaires étrangers tués en Aghanistan depuis le début de l’année. Ils sont 100 000 soldats étrangers à lutter contre l’insurrection talibane dans ce pays.