DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Un réseau international de trafic de graisse et de tissus humains partiellement démentelé au Pérou

Vous lisez:

Un réseau international de trafic de graisse et de tissus humains partiellement démentelé au Pérou

Taille du texte Aa Aa

Du mythe à la réalité! La police péruvienne vient de démanteler la bande de Los Pishtacos, du nom d’une sorte de croquemitaine andin qui tue pour dépecer et vendre la graisse de ses victimes. Une légende qui terrorise les populations des montagnes.

Quatre personnes ont été arrêtées dans le cadre d’une enquête sur un réseau présumé de trafic international de graisse et de tissus humains. Sept personnes seraient encore recherchés dont des ressortissants italiens. Ces derniers ont été identifiés par le biais d‘écoutes téléphoniques. Selon la police, le litre de graisse humaine se monnayerait aux alentours de 2500 euros le litre. Cette graisse aurait été commercialisée dans des laboratoires européens de cosmétologie. Les autorités soupçonnent que le réseau pourrait être lié à une soixantaine de disparitions dans les régions andines de Pasco et Huanuco, à 400 km au nord-est de Lima. Les victimes seraient principalement des paysans ou des personnes qui circulaient seules dans ces régions reculées des Andes.