DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Redémarrage réussi pour l'accélérateur de particules du CERN

Vous lisez:

Redémarrage réussi pour l'accélérateur de particules du CERN

Taille du texte Aa Aa

Il fonctionne : le Grand collisionneur de hadrons a été remis en route hier après 14 mois d’arrêt dû à une série de pannes importantes. Un premier faisceau de protons a parcouru sans incident les 27 km de ce joyau scientifique de près de 3,8 milliards d’euros. Un circuit unique au monde, enfoui 100 mètres sous terre, de part et d’autre de la frontière franco-suisse, près de Genève. Le CERN, le centre européen de recherche nucléaire, juge ce test très encourageant.

“Les propriétés magnétiques de la machine sont bonnes, explique Mike Lammont, responsable des opérations, l’orifice est dégagé, rien ne s’accroche au conduit, nulle part, donc c’est un signe très, très encourageant et un progrès remarquable.” Les physiciens s’attèlent déjà à préparer la prochaine étape importante à savoir les collisions à basse énergie, attendues dans une semaine environ. Puis il s’agira d’augmenter l’intensité. Le grand collisionneur doit faire se fracasser des protons circulant en sens inverse pour en faire jaillir des particules élémentaires encore jamais observées. L’idée est de recréer, l’espace d’une fraction de microseconde, les conditions qui prévalaient dans l’univers juste avant le Big Bang. Les scientifiques espèrent ainsi améliorer leurs connaissances et de l’univers et de l’infiniment petit.