DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le festival du film de Thessalonique fête ses 50 ans sur fond de polémique

Vous lisez:

Le festival du film de Thessalonique fête ses 50 ans sur fond de polémique

Taille du texte Aa Aa

Pour sa cinquantième édition, le festival international du film de Thessalonique en Grèce s’est fait politique et historique. Avec, en arrière-plan, une polémique : des dizaines de professionnels du cinéma ont en effet boycotté l‘événement pour protester contre le peu de moyens alloués au septième art par le gouvernement.

La récompense suprême, l’“Alexandre d’or”, a été décernée à “Ajami”, un film israélo-palestinien de Scandar Copti et Yaron Shami. “Ajami”, c’est le nom d’un quartier de Jaffa où les relations entre communautés juive et arabe sont souvent explosives. Un lieu qui symbolise à lui seul ce conflit interminable. Le prix spécial du jury quant à lui, a produit une sorte de mise en abyme puisqu’il récompense “La médaille d’honneur”, le film du Roumain Peter Calin Netzer. L’histoire d’une décoration remise à un vieil homme pour des actes héroïques accomplis lors de la Seconde guerre mondiale et dont il ne garde aucun souvenir. Profitant de sa nouvelle célébrité, il décide d’améliorer la vie des habitants de son quartier. Malgré le boycot du festival par quelques grands réalisateurs, le public, lui, a répondu présent. 70 000 personnes se sont pressées cette année à Thessalonique.