DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Retour sur les horreurs commises par les Khmers rouges

Vous lisez:

Retour sur les horreurs commises par les Khmers rouges

Taille du texte Aa Aa

1975 – 1979 : pendant quatre ans, les Khmers rouges font régner un climat de terreur au Cambodge. Ils prônent la lutte contre l’impérialisme, l‘élimination des intellectuels et la rééducation par le travail manuel.

Formés en France dans les milieux marxistes des années 1950, Pol Pot et ses acolytes instaurent une dictature d’une rare violence. Et celui que l’on surnomme “Douch” en fut l’un des instruments. Le camp S21, qu’il dirigeait, a vu mourir plus de 15000 personnes, hommes, femmes et enfants. Enfermés dans un ancien lycée au coeur de Phnom Penh, officiellement pour opposition au régime, les prisonniers y entraient en fait pour n’importe quel motif. Le simple fait de porter des lunettes pouvait entraîner l’internement. Hommes et femmes étaient torturés puis exécutés. Ce n’est qu’en 2007 que Douch sera inculpé de crimes contre l’humanité par le tribunal du génocide cambodgien. A ce jour, quatre anciens dirigeants du régime sont jugés par ce tribunal spécial placé sous l‘égide de l’Onu. Outre Douch, il y a Nuon Chea, surnommé “le frère numéro 2”, Ieng Sary, “frère numéro 3” et Khieu Samphan. Quant au principal artisan du génocide, Pol Pot, il est mort en 1998 dans la jungle, sans que la justice ait pu lui demander des comptes.