DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les spécialistes du climat 'frustrés' par l'inertie politique

Vous lisez:

Les spécialistes du climat 'frustrés' par l'inertie politique

Taille du texte Aa Aa

Photo “Quelccaya Ice-Cap, Peru”: © Bobby Haas / Getty Images

L’un des plus grands experts en climatologie des Nations Unies a décrit la “terrible frustration” que les scientifiques ressentent à la veille de la Conférence de Copenhague.

Dans une interview exclusive accordée à euronews, Jean-Pascal Van Ypersele se plaint du fait que les appels pour des actions urgentes ne soient pas pris en compte et mis en pratique : “Beaucoup d’entre nous sont terriblement frustrés par l‘écart qui peut exister entre la clarté de notre diagnostic, et le manque total de volonté politique pour prendre les mesures ambitieuses nécessaires à la protection de la population humaine et des écosystèmes d’un changement climatique excessif”.

Interviewé avant le sommet de Copenhague, le professeur belge a tenu à renforcer son appel d’une sévère mise en garde : “le changement climatique s’accélère, et chaque année, sans mesures supplémentaires, nous aurons besoin de réduire les émissions mondiales à des taux beaucoup plus élevés. Il serait mieux de commencer ces réductions beacoup plus tôt.”

Jean-Pascal Van Ypersele est vice-président du GIEC, le Groupe d’experts intergouvernemental sur l‘évolution du climat, qui en 2007 a partagé le prix Nobel de la Paix avec l’ex vice-président américain Al Gore.

Jean-Pascal Van Ypersele souligne que l‘évaluation du GIEC pour maintenir l‘élévation de la température mondiale en dessous de 2° par rapports aux niveau dela société pré-industrielle signifie qu’il faut prendre des mesures radicales pour réduire les émissions de gaz à effet de serre d’au moins 50 à 85% d’ici 2050, et encore davantage après. La Conférence de Copenhague vise à mettre en place au nouveau Traité sur la réduction des émissions qui serait mis en oeuvre dans les années à venir : “Le Protocole de Kyoto s’achève au 31 décembre 2012. Si n’avons pas un accord ratifié à mettre en place le jour suivant, la bourse du carbone (marché de négociation et d‘échange de droits d‘émission) va s’effondrer”, prévient-il

Van Ypersele

Le physisicien de l’Université Catholique de Louvain est un expert sur l’interaction des hommes sur le climat. Il établit un lien direct entre le réchauffement climatique et la souffrance humaine. “La plupart des glaciers sont en train de fondre. Ils sont magnifiques, …mais ce qui est plus important, c’est qu’ils sont, dans l’Himalaya et les Andes, les châteaux d’eau de leur région. Parce qu’ils alimentent les rivières qui sont la source de vie de un à deux milliards de personnes ; leur existence est essentielle. Quand ils auront fondu à cause du réchauffement climatique, ces régions n’auront de l’eau que lorsqu’il neigera ou pleuvra, mais dans les basses latitudes cela n’arrive que quelques mois par an. Cet effet du changement climatique est certainement l’un des plus dangereux.”

Le regain d’intérêt pour le climat dans les médias est apprécié par le Professeur Van Ypersele qui voit “beaucoup de progrès en matière de sensibilisation au cours des cinq dernières années”. Mais toutefois il émet un nouvel avertissement au public concernant la couverture médiatique de la question du changement climatique. “Le problème est qu’il y a de puissants lobbies économiques qui diffusent des informations incorrectes servant leurs intérêts. Les citoyens doivent apprendre à être plus critique par rapport aux informations qu’ils reçoivent”.

Related Link: 100places.com

Image Credits:

  • “Quelccaya Ice-Cap, Peru”: © Bobby Haas / Getty Images