DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ouverture de l'enquête indépendante sur la participation du Royaume-Uni à la guerre en Irak

Vous lisez:

Ouverture de l'enquête indépendante sur la participation du Royaume-Uni à la guerre en Irak

Taille du texte Aa Aa

Après six ans de guerre, une guerre qui a permis de renverser Saddam Hussein, une guerre controversée qui a ravagé l’Irak, la première audience publique d’une commission d’enquête s’est ouverte à Londres.

Composée de cinq membres et présidée par l’ancien haut fonctionnaire Sir John Chilcot, cette commission britannique se veut apolitique et indépendante: “Nous ne sommes pas une cour de justice, nous n’avons pas le statut d’enquêteur et notre façon de procéder en témoigne. Il n’y a pas de procès ici, nous ne pouvons pas juger qui est coupable ou innocent, seules les cours le peuvent. Mais je m’engage ici à ce que dans notre rapport final, nous n‘écartions pas les critiques, que ce soit contre les institutions, les procédures ou les individus, si elles sont avérées.”
 
Cette commission va étudier des montagnes de documents du gouvernement, mais aussi entendre les témoignages de responsables militaires, diplomates, hauts fonctionnaires, vétérans de la guerre d’Irak et familles de soldats morts au combat.

Leur objectif est d’aboutir à une analyse approfondie et honnête des faits sur la participation controversée du Royaume-Uni à la guerre en Irak et ses conséquences.

Le temps fort des audiences publiques sera le témoignage de l’ancien Premier ministre Tony Blair début 2010. Avant l’invasion de l’Irak en mars 2003, le gouvernement Blair affirmait que l’Irak de Saddam Hussein disposait d’armes de destruction massive.

Cette menace, jamais avérée, avait permis à Tony Blair d’entrer en guerre aux côtés des Etats-Unis malgré la forte opposition de l’opinion publique britannique.
 
179 soldats britanniques sont morts en Irak. 45.000 ont été impliqués dans ce conflit en six ans. Le rapport sera rendu fin 2010.
 
Pour le gouvernement du Premier ministre Gordon Brown, bien qu‘à l’origine de la création de la commission, les conclusions du rapport auront certainement un impact sur les élections de 2010 et la fin probable de l‘ère politique travailliste.