DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Quarante six personnes massacrées dans le sud des Philippines

Vous lisez:

Quarante six personnes massacrées dans le sud des Philippines

Taille du texte Aa Aa

Le bilan du massacre commis aux Philippines s’est encore alourdi. Une vingtaine de nouveaux cadavres ont été découverts portant le nombre de victimes à 46 dont une quinzaine de femmes.

Les victimes allaient faire enregistrer un candidat dans la province de Maguindanao en vue des élections locales de mai prochain. Mais elles ont été interceptées par un groupe armé.

La présidente Gloria Arroyo a proclamé l‘état d’urgence à Maguindanao et dans la province voisine : “Aucun effort ne sera épargné pour rendre justice aux victimes et juger leurs agresseurs selon loi en vigueur. Le Chef d’Etat major a ordonné la mise en place de check-points”.

Parmi les victimes figurent des élus et des journalistes. Les corps étaient criblés de balles, certains ont été décapités.

D’après des proches des victimes, ce massacre aurait été organisé par le clan de l’actuel gouverneur qui dispose de sa propre milice privée et ne voulait pas voir surgir un adversaire politique.

Les règlements de comptes entre camps rivaux ne sont pas rares dans le sud des Philippines déjà le théâtre d’un conflit entre l’armée et des rebelles séparatistes.