DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Amateur d'art avant même d'être né

Vous lisez:

Amateur d'art avant même d'être né

Taille du texte Aa Aa

Depuis trois ans, le Musée russe de St-Pétersbourg se livre à une expérience plus qu’originale. Deux fois par semaine des visites sont organisées pour les femmes enceintes. Chaque tour a son thème mais le but est toujours le même, initier l’attendu bébé à l’art et détendre la future maman.

Marina Komova est la gynécologue à l’origine de ce projet, selon elle, “l’une des préoccupations principales d’un médecin qui osculte une femme enceinte est de déterminer son degré de stress. Ces visites et cette immersion dans l’art permettent donc d’aider ces femmes à se débarrasser de leur anxiété”. Pour ne pas perturber bébé et sa maman exit donc les tableaux et autres pièces d’art suggérant la mort ou la maladie. Pas de sang ni de violence mais un concept qui séduit: “Je crois qu’observer de belles choses, de belles peintures, peut avoir un effet positif sur le développement moteur et psychique d’un enfant”, explique une visiteuse, “en plus le temps n’est pas vraiment au beau fixe en ce moment je préfère donc passer du temps ici plutôt que dehors”. “Quand j‘étais enceinte de mon premier enfant, je regardais énormément de foot et maintenant c’est son tour” ajoute une autre, “alors j’espère que le prochain profitera de ce que je fais maintenant. Je suis sûre qu’ils absorbent tout”. Après la naissance, ces nouvelles mamans reviennent mais avec leur bambin sous le bras cette fois, histoire de compléter leur formation artistique et ils seraient, dit-on, plus réceptifs que les autres.