DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

General Motors conservera les quatre sites de production Opel en Allemagne

Vous lisez:

General Motors conservera les quatre sites de production Opel en Allemagne

Taille du texte Aa Aa

Le patron des activités européennes de General Motors Nick Reilly est venu mercredi annoncer à Wiesbaden en Hesse les grandes lignes du plan de restructuration du constructeur américain pour ses activités en Europe. Aucun site ne sera fermé en Allemagne mais le coût social de ce plan de relance sera de 9.000 à 9.500 emplois en Europe pour les salariés de Opel et de Vauxhall, sa soeur jumelle britannique : soit 1/5 de la totalité des salariés GM sur le vieux continent. “Nous devons nous restructurer a expliqué le responsable de GM en Europe. Et nous allons réduire notre capacité globale en Europe d’environ 20%, et nous nous attendons à la suppression de 9.000 à 9.500 emplois au total”. Autre information : le nouveau siège de General Motors en Europe sera désormais situé à Rüsselsheim en Hesse oú se trouve l’une des principales usines Opel. “General Motors a décidé que Rüsselsheim sera aussi le siège de Opel et Vauxhall en Europe, s’est réjoui le premier ministre du Land de Hesse. C’est un signal important pour les travailleurs”. A Rüsselsheim, en fait les travailleurs ils ont l’air de s’en ficher ou plutôt, leur absence de réaction à nos questions dénotent plutôt un certain ras-le-bol après les avatars de la crise Opel. General Motors a remboursé l’intégralité du crédit-relais de 1,5 millaird d’euros avancé par Berlin mais chiffre à 3,3 milliards le coût de restructuration de ses activités européennes. Par ailleurs, en Suède, après l’abandon du petit constructeur Koenigsegg pour le rachat du suédois Saab, propriété de General Motors, on reparle d’une candidature chinoise pour Saab.