DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Première perte nette annuelle depuis 1994 pour le cosntructeur allemand Porsche

Vous lisez:

Première perte nette annuelle depuis 1994 pour le cosntructeur allemand Porsche

Taille du texte Aa Aa

Pour la première fois depuis 1994, Porsche SE : la holding des groupes automobile Porsche et Volkswagen, a publié une perte nette – 2,5 milliards d’euros – pour l’exercice fiscal 2008-2009. La raison en est simple : la participation de la holding Porsche dans Volkswagen va être déconsolidé mais à la valeur du marché, c’est à dire moins élevée que le montant déboursé par Porsche pour se payer les 51% du capital de Volkswagen. Même chose pour la vente prévue des 49,9% de Porsche auto à Volkswagen. Ce qui devrait en 2009/2010 générer de nouvelles pertes pour Porsche. Mais son Pdg voit l’avenir avec confiance : “dans le groupe fusionné Volkswagen-Porsche, a affirmé Martin Winterkorn, Porsche aura toute la liberté nécessaire pour continuer son activité avec des modèles exclusifs, avec plus de succès encore. Et Porsche doit être et restera une marque forte et indépendante”. A la fin juillet, la dette de Porsche était de plus de 11 milliard d’euros en raison de l’aventureuse opération qui devait mener au contrôle de Volkswagen. Faut-il changer de stratégie ? Certains le pensent. “Porsche a besoin de véhicules plus petits, affirme l’analyste Willi Diez : le marché qualitatif va en direction de véhicules plus compacts. Ce dont on a besoin par exemple c’est un véhicule en dessous du Cayenne, un 4×4 plus petit. Pareil pour les voitures de sports, il y a de la place pour de plus petits modèles”. Le problème pour Porsche qui va bientôt devenir la 10ème marque de Volkswagen c’est que ce dernier possède déjà une gamme de voitures de moyenne cylindrée qui en fait un compétiteur difficile à concurrencer.