DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Quarante ans requis contre Khmer rouge Douch au Cambodge

Vous lisez:

Quarante ans requis contre Khmer rouge Douch au Cambodge

Taille du texte Aa Aa

“Je suis pétri de remords et je suis profondément affecté par cette destruction d’une ampleur sidérante”. Douch, l’ancien patron de la prison S21 de Tuol Sleng au Cambodge a présenté ses regrets et ses excuses aux familles des quelques 15.000 victimes torturées exécutées sous ses ordres entre 1975 et 1979. Il s’est également décrit comme un rouage qui ne pouvait échapper à la machine Khmer Rouge.

Le procureur international du tribunal de Phnom Penh a requis une peine de 40 ans de prison contre Douch. Les remords de l’ancien tortionnaire lui font éviter la perpétuité. Ce qui n’est pas du goût de cet homme, un survivant de la prison S21 : “Je ne suis pas content que seulement 40 ans de prisons aient été requis. Ce n’est pas juste. Je voulais la perpétuité”. Un sentiment partagé par de nombreuses autres personnes… “Je ne peux pas accepter ses excuses. Il a fait tant de mal”, explique un autre homme. Les Khmers Rouges, dirigés par Pol Pot, ont imposé la terreur sur le Cambodge entre 1975 et 79. Environ 2 millions de Cambodgiens sont morts sous la torture, d‘épuisement ou de malnutrition pendant cette période. Des cinq cadres du régime Khmer aujourd’hui détenus, Douch est le premier à être jugé et le seul à avoir plaidé coupable.