DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Un allié de la présidente Arroyo soupçonné d'être responsable d'un massacre au Philippines

Vous lisez:

Un allié de la présidente Arroyo soupçonné d'être responsable d'un massacre au Philippines

Taille du texte Aa Aa

Aux Philippines, le fils d’un allié politique de la présidente G. Arroyo est le suspect numéro un dans le massacre de Maguindanao. Selon la police, le maire de Datu Unsay, fils du gouverneur de la province, était à la tête des miliciens qui ont enlevé et tué une cinquantaine de personnes ce week-end.

Pour le moment 52 cadavres criblés de balles ont été découverts, mais les recherches se poursuivent. Parmi les victimes, des élus locaux ainsi que des journalistes, tous partis couvrir le dépôt de candidature d’un opposant pour les élections de mai prochain. Les associations de défense de la presse sont horrifiés par ce massacre : “Dans de nombreux cas, surtout dans les provinces, le manque de gouvernance, ou la mauvaise gouvernance, la presse, les médias deviennent le dernier ressort de la population”. Mardi, la présidente Gloria Arroyo a décrété l’Etat d’urgence dans la province. Les règlements de compte entre camps rivaux ne sont pas rares dans le sud des Philippines déjà sous pression des rebelles séparatistes.