DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Yves Leterme peut-il apporter à la Belgique un peu de stabilité ?

Vous lisez:

Yves Leterme peut-il apporter à la Belgique un peu de stabilité ?

Taille du texte Aa Aa

Juin 2007, le parti flamand CD&V d’Yves Leterme remporte les élections fédérales… Entre juillet et décembre 2007, Leterme sera chargé deux fois par le Roi des Belges de former un gouvernement de coalition.

Mais les négociations échouent et il rend son tablier. Yves Leterme devient finalement Premier ministre en mars 2008. Dès juillet il propose sa démission n’arrivant pas à un consensus sur la réforme des institutions. Le Roi refuse, mais sera obligé de l’accepter plus tard en décembre 2008, quand Yves Leterme se voit rattrapé par la gestion contestée et coûteuse du sauvetage de la Banque Fortis. Figure controversée de la politique belge, fils d’un wallon et d’une flamande, Yves Leterme défend avant tout son camp la Flandre. Et quand il chante la marseillaise en 2007 après les fédérales, c’est plus par provocation que par gaffe. La route du pouvoir semble toujours semée d’embûches pour Yves Leterme. Arrivera-t-il à former un gouvernement stable alors que les Belges aspirent à plus de sérénité ? La question reste posée.