DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'ancien ministre allemand de la Défense F.J. Jüng menacé par la bavure meurtrière de la Bundeswehr en Afghanistan

Vous lisez:

L'ancien ministre allemand de la Défense F.J. Jüng menacé par la bavure meurtrière de la Bundeswehr en Afghanistan

Taille du texte Aa Aa

La frappe meurtrière de la Bundeswehr en Afghanistan en septembre dernier vient de faire des dommages collatéraux en Allemagne. Ainsi le Chef d’Etat major Wolfgang Schneiderhan et le Secrétaire d’Etat à la Défense Peter Wichert ont démissionné suite aux révélations fracassantes du magazine Bild. Le journal a publié des documents militaires classés montrant que des informations avaient été sciemment dissimulées à l‘époque, notamment sur la présence de civils. L’actuel ministre de la Défense Karl-Theodor zu Guttenberg a dû s’expliquer ce jeudi matin devant le Bundestag, alors que les parlementaires devaient justement débattre du déploiement d‘éventuels renforts allemands en Afghanistan.

Son prédécesseur a vainement tenté de se dépétrer de la situation. Il pourrait également très rapidement faire les frais de cette histoire : “Laissez moi la chance de vérifier le dossier et les faits, afin de pouvoir vous donner correctement mon avis devant vous au Parlement” a déclaré Franz-Josef Jüng. Les sociaux-démocrates ont demandé une enquête approfondrie. Les verts réclament la démission de Jüng de l’actuel gouvernement. “Que ce soit des personnes de second rang qui démissionnent n’est pas suffisant, et on ne peut plus soutenir ce ministre”, a indiqué le ministre vert Christian Strobele. Le bombardement de deux camions citernes dérobés par des talibans le 4 septembre dernier avait provoqué selon Kaboul la mort d’au moins une trentaine de civils.