DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Commission européenne : objectif économie

Vous lisez:

Commission européenne : objectif économie

Taille du texte Aa Aa

La commission Barroso II est formée. Et il est clair que le président a résolument voulu mettre l’accent sur l‘économie, avec un objectif : sortir l’Europe de la crise. Les commissaires vont encore devoir être auditionnés et l‘équipe doit obtenir le vote de confiance du parlement européen. Au micro d’Euronews, José Manuel Barroso a défendu ses choix :

J.M. Barroso: “J’ai cherché à attribuer les portefeuilles en fonction de leur compétences, de leur vocation spécifique, et je crois que c’est une très bonne solution, le collège que nous avons maintenant pour les cinq années à venir”. Sergio Cantone, euronews: “Est-ce que vous ne trouvez pas que la France est un peu le grand gagnant de cette composition de la Commission ?” J.M.Barroso: “Moi je ne donne pas les portefeuilles aux pays, je les donne aux gens. Les commissaires ne sont pas là en train de représenter leur pays. Nous devons faire un serment d’indépendance et en ce qui concerne le commissaire français, Michel Barnier, c’est un communautaire, quelqu’un qui a déjà servi dans la Commission, et je suis absolument sûr qu’il va mettre le meilleur de ses compétences au service de notre projet européen. “ Le député européen Michel Barnier est effectivement nommé au Marché intérieur et aux services financiers. C’est la première fois qu’un Français occupera ce poste, l’un des plus convoités de la Commission européenne. Joaquin Almunia obtient le portefeuille clef de la Concurrence. L’Espagnol était chargé des Affaires économiques et monétaires dans la commission sortante. Ce poste change de main donc et revient à Olli Rehn. Le Finlandais aura pour mission d’accompagner les états membres vers l‘équilibre budgétaire. Barroso a aussi créé de nouveau portefeuilles comme celui pour le climat. C’est la danoise Connie Hedegaard qui hérite du dossier. Elle était justement ministre de l’Energie et du climat dans son pays.