DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La thèse de l'attentat confirmée en Russie

Vous lisez:

La thèse de l'attentat confirmée en Russie

Taille du texte Aa Aa

Le parquet général de Russie a ouvert une enquête criminelle pour terrorisme après le déraillement du train Nevski Express entre Moscou et Saint-Pétersbourg. Le bilan est proche d’une quarantaine de morts et d’une centaine de blessés. Les enquêteurs ont retrouvé les débris d’un engin explosif près de la voie ferrée. Lors d’un entretien avec le président Medvedev, le patron des services de renseignements russes a révélé que l’engin était d’une puissance équivalente à 7 kilos de TNT.

Le déraillement a eu lieu en pleine nuit près de la ville de Bologoye, dans une région de forêts à environ 300 km au nord de la capitale russe. Cette ligne du Nevski Express est l’une des plus fréquentées du pays. Le train transportait environ 680 passagers. Au moins cinq wagons se sont renversés, trois sont gravement endommagés. Le spectre des attaques terroristes attribuées notamment à la rébellion tchétchène revient. En août 2007, sur la même ligne ferroviaire, un attentat à la bombe avait blessé une soixantaine de passagers d’un train Nevski Express.