DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Afghanistan : Obama s'apprête à annoncer l'envoi de renforts


monde

Afghanistan : Obama s'apprête à annoncer l'envoi de renforts

C’est dans les prochaines heures que le président américain doit annoncer sa stratégie pour l’Afghanistan. Barack Obama a déjà averti les dirigeants français, britanniques et russes, de ses intentions. Et selon certaines fuites, le chef de la Maison-Blanche compte envoyer plus de 30 000 soldats supplémentaires.

Cette décision est le résultat de plusieurs mois de réflexion, menée avec les gradés de l’armée, et les diplomates. “Il ne s’agit pas pour nous, d‘être définitivement engagés là-bas”, précise Robert Gibbs, porte-parole de la Maison-Blanche. Il ajoute : “nous sommes partenaires des Afghans, et nous les aidons à former les forces de l’ordre, l’armée et la police. L’objectif, c’est qu’ils puissent assurer eux-mêmes leur sécurité, et remporter la bataille contre les insurgés dans leur pays”. Avant même le discours de Barack Obama, la stratégie américaine fait débat, sur place, en Afghanistan. En témoignent ces réactions dans les rues de Kandahar. “La situation en Afghanistan ne se règlera pas avec des militaires”, prévient Mohammad, résident à Kandahar. Il rappelle qu’en leur temps les Russes en avaient fait l’expérience… Shokria Barekzai, parlementaire afghane y va aussi de son conseil : “les Américains doivent agir sur deux fronts : le front militaire et le front civil. Ils ne doivent pas mener uniquement des opérations armées, mais penser à apporter une aide humanitaire à la population afghane”, affirme-t-elle. Le président américain a pressé ses alliés de renforcer, eux aussi, leur présence militaire. Le Premier ministre britannique a répondu favorablement. Gordon Brown a annoncé ce lundi l’envoi de 500 soldats supplémentaires dans les prochains jours.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Deux suspects recherchés après l'attentat contre le train Moscou-St Pétersbourg