DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Afrique du Sud met enfin en place une politique ambitieuse pour lutter contre le SIDA

Vous lisez:

L'Afrique du Sud met enfin en place une politique ambitieuse pour lutter contre le SIDA

Taille du texte Aa Aa

Après des années de deni, l’Afrique du Sud a décidé de prendre le problème du SIDA à bras le corps.

A l’occasion de la journée mondiale de lutte contre le SIDA, le nouveau président Jacob Zuma a affiché sa volonté politique de lutter contre la pandémie. Le chef de l’Etat a notamment annoncé un plus grand accès aux soins pour les enfants et les futures mères de ce pays. L’Afrique du Sud est le pays le plus touché au monde par le SIDA, avec 5,7 millions de personnes malades soit 10,7% de la population. Le gouvernement s’est donné l’objectif ambitieux de réduire de moitié le nombre de nouvelles infections par le virus d’ici 2011. Les centres de soins dans le pays vont être renforcés. Dès le mois d’avril, toutes les femmes enceintes seront traitées au plus tôt pour éviter une transmission du virus à leur futur nouveau-né. Et tous les enfants de moins d’un an, porteurs du VIH, recevront un traitement gratuit dans les établissements publics. Le SIDA touche quelque 280.000 enfants en Afrique du Sud et la maladie a fait plus de 1,5 million d’orphelins. Pour combattre ces chiffres catastrophiques, le gouvernement veut traiter le plus grand nombre de séropositifs possible. Alors le président Zuma a invité ses compatriotes à se soumettre à des tests de dépistage : “Le VIH ne fait pas de discrimination. J’ai pris mes dispositions pour effectuer un test. J’ai déjà fait des tests de dépistage du VIH par le passé, et je connais mon état”. L’Afrique du Sud dispose aujourd’hui du plus grand programme de distribution d’antiretroviraux gratuits. Washington a annoncé un don supplémentaire de 120 millions de dollars pour acheter des antirétroviraux.