DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La CIJ se penche sur l'indépendance du Kosovo

Vous lisez:

La CIJ se penche sur l'indépendance du Kosovo

Taille du texte Aa Aa

Le Kosovo avait-il le droit de proclamer son indépendance ? Les magistrats de la Cour internationale de justice (CIJ) de La Haye vont se pencher sur la question à partir de ce mardi. Les audiences vont durer plusieurs jours, afin d’entendre les arguments des autorités serbes, celles-là même qui ont saisi la justice internationale. Les Serbes contestent la sécession de cette province à majorité albanophone. Les juges vont aussi écouter les arguments des Kosovars, qui vont défendre le bien-fondé de leur déclaration d’indépendance.

C‘était il y a bientôt deux ans, en février 2008. Hashim Thaçi, le Premier ministre, officialisait l’indépendance du Kosovo, devant le Parlement à Pristina. Pour des milliers de Kosovars, c’est l’aboutissement d’un rêve d‘émancipation vis-à-vis de la Serbie. Il y a eu la guerre à la fin des années 90, puis les tentatives de négociations avec Belgrade. Et finalement cette déclaration d’indépendance. Problème : seule une soixantaine de pays reconnait officiellement la souveraineté de ce petit territoire… Des milliers de militaires internationaux sont déployés sur place pour maintenir la paix entre la majorité albanophone et la minorité serbe. A l’issue des audiences, les juges de la Haye vont rendre un avis consultatif, qui n’a donc pas de valeur contraignante. Mais si la Cour de justice donne un avis favorable au Kosovars, cela pourrait entraîner une plus large reconnaissance de la part de la communauté internationale.