DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le japonais Toshiba conteste la vente de la division T&D d'Areva au tandem français Alstom/Schneider

Vous lisez:

Le japonais Toshiba conteste la vente de la division T&D d'Areva au tandem français Alstom/Schneider

Taille du texte Aa Aa

La procédure de vente de la filiale Transmission et Distribution d’Areva au tandem franco-français Alstom/Schneider provoque des réactions et notamment celle du japonais Toshiba qui était également candidat et qui affirme mardi que la procédure de vente d’Areva T&D n’est pas équitable. Toshiba n’exclut pas le dépôt d’un recours devant le Conseil d’Etat.

On comprend l’amertume du groupe japonais qui avait fait l’offre la mieux-disante financièrement avec 4 milliards et demi d’euros, alors que l’américain General Electric proposait 4 milliards d’euros. Toshiba assure avoir fait la meilleure offre sur tous les plans : industriel, financier et social. Mais comme le fait remarquer un dirigeant au fait du dossier, la filiale Transmission et Distribution d’Areva, “ce n’est pas l’industrie du chamallow, c’est stratégique”. Le groupe nucléaire Areva est détenu à 91% par l’Etat français. Transmission et Distribution a représenté 38% du chiffre d’affaires d’Areva en 2008, soit un peu plus de 5 milliards d’euros, dégageant un résultat opérationnel de 560 millions d’euros : bref, une activité extrêmement rentable.